Gâteau pouding aux pommes et à la mélasse

Il y a de ces improvisations qui laissent une trace. 
C'est le cas.
J'ai bidouillé un truc que je souhaitais bien moelleux, avec des pommes et de la mélasse, et la famiglia a jubilé! 
Ça c'est cool!

D'abord écoeurer 10-12 pommes puis les couper en 2 avant de les cuire au four à 350 pendant 45 minutes.

Une fois refroidies,  on retire la peau (ultra facile lorsque bien cuites) et on écrabouille la chair grossièrement à la fourchette.
On couvre de mélasse le fond d'un moule huilé (on est généreuse... un bon 3\4 de tasse de mélasse), puis de tranches de pommes (crues). Si par chance, on a des écorces d'agrumes confites... c'est le moment de les mettre en scène.

On mélange;

  • 1 tasse de farine (peut-être 1 1\4... on veut avoir la texture d'une pâte à pain) (ici blé et épeautre)
  • 1 cuillère à thé de poudre à pâte
  • de la cannelle, du clou de girofle, de la cardamone, du gingembre ... plein!

puis on y amalgame la "purée" de pommes, et on verse la chose dans le moule.

Ça cuit à 350 pendant 40-45 minutes.




Parlant d'impro.... 

Commentaires

  1. Haha «écoeurer» des pommes, c'est bien la première fois que je vois ce terme!

    RépondreSupprimer
  2. hum, avec une mélasse de pomme grrenade ça doitpas être mauvais pentoute c't'affaire!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai souri aussi en lisant "écoeurer" les pommes, j'imaginais de pauvres pommes dont ont se moque, hi hi.

    RépondreSupprimer
  4. Château Imaginaire; c'est un terme que j'ai découvert sur un site français "sérieux"! J'ai trouvé ça rigolo et je l'ai adopté!
    Étêter... Écoeurer...
    Ne t'inquiète pas; jamais je ne me moquerais d'un fruit si délicieux ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Wow !!! J'croirais que la familia a jubilé devant un tel gâteau...miammm !!! Tout ça semble juste trop bon et avec de la mélasse en plus :)

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi j’écœure mes pommes :)

    (je vous dis pas ce que je dit quand on demande de "hacher grossièrement" :) )

    Ah oui, l'impro de Jarrett... j'adore ce disque!

    Joël

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire