Les gnocchi de patate douce qui se sont faits presque tout seuls




En improvisant de la même façon que pour mes gnocchi à la citrouille, j'ai expérimenté avec la patate douce. Cuite, écrabouillée au "pilon à patates"... je lui ai ajouté de la farine. Autant qu'elle voulait en absorber. Comme c'était la St-Valentin... (ou la veille ou le lendemain, je sais plus!), j'ai poussé jusqu'à découper la "pâte" à l'emporte-pièce. Totalement inutile, mais sans l'inutile... c'est si triste!
Les "gnocchi" ont cuit jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface.
D'ailleurs, je crois que les aliments (éléments) ont une volonté propre.
La preuve; la quantité de farine et le temps de cuisson!


C'était pas tout d'avoir des gnocchi de patate douce en forme de coeur; encore fallait-il les intégrer dans un repas... Ben voilà! Mais ça, c'est pour un autre jour! ;-)



Commentaires

  1. J'suis jalouse! Toi tu improvises et moi je suis totalement incapable d'en faire, même après mon ''cours'' avec la grand-mère italienne! :(

    RépondreSupprimer
  2. "...sans l'inutile, c'est tellement triste!"...J'aime ça!!! Et c'est l'inutile qui rend l'utile, utile!!!

    RépondreSupprimer
  3. Ça ferait sûrement fureur chez moi!

    RépondreSupprimer
  4. Des gnocchis à la patate douce : miam! Ce sont les prochaines pâtes que je veux me cuisiner. Mais en plus en forme de coeur? Wow de wow. C'est trop chou!

    RépondreSupprimer
  5. ah mais la patate en coeur c'est trop tentant pour que je résiste.( et ça change du petit truc à rayures de fourchettes

    RépondreSupprimer
  6. Ils sont superbes tes gnocchis!

    RépondreSupprimer
  7. Testés et approuvés! J'ai essayé par chez moi, les éléments trouvent leur parfaite combinaison aussi et... c'est trop bon! Reste plus qu'à trouver la petite sauce adéquate pour accompagner ces gnocchis. Merci pour l'idée!

    RépondreSupprimer
  8. Des gnocchis maison, c'est pour moi. Ça fait vraiment longtemps que j'en ai mangé, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire